Lien entre le corps et l’esprit

Fotolia_42239817_S_375

À travers l’histoire, on a approché le traitement des traumatismes en offrant aux gens des services fragmentés qui ne tenaient pas compte de la personne entière. Il y avait une séparation entre le bien-être émotionnel et le bien-être physique. Bien que de nombreux systèmes aient commencé à reconnaître que les besoins globaux des gens étaient physiques, émotifs, sociaux, mentaux et spirituels, il était difficile de définir précisément ce que cela signifiait. En grande partie, l’expérience humaine était morcelée et répartie entre diverses disciplines professionnelles. Le corps appartenait à la profession médicale qui pouvait diagnostiquer des problèmes et prescrire des traitements appropriés. Le travailleur social a reçu les aspects sociaux de la personne, tandis que l’éducateur a reçu les aspects mentaux et le conseiller, les aspects émotionnels. Et puisque les soins spirituels étaient le domaine des spécialistes de la spiritualité, tout ce qui pouvait être considéré de nature religieuse était omis de manière délibérée de la conversation dans les organismes de service public.

Aujourd’hui, nous savons que le traumatisme touche la personne entière — esprit, corps et âme — et c’est pourquoi le rétablissement doit également tenir compte de la personne entière. Grâce à l’entretien de relations saines, à la satisfaction des besoins physiques de base (sommeil et nourriture), à l’obtention d’un logement adéquat et d’une sécurité alimentaire, les gens sont plus susceptibles de s’engager dans le rétablissement post-traumatique. L’esprit, le corps et l’âme réagiront à ces facteurs positifs et maximiseront ainsi le potentiel de guérison.

Autre site Web pertinent :

http://www.somatictraumatherapy.com/

Begin your path to recovery at Trauma Recovery

© 2017 Manitoba Trauma Informed Education & Resource Centre | Créé par Klinic |